Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les journées passent et ne se ressemblent pas. Ce matin nous avions Rdv à l'UGC et nous avons été invité à projection du film Don Jon.

Affiche du film

Affiche du film

Jamais entendu parlé du film, juste une petite allusion au sexe m'avait on dit. Bof à neuf heures du matin calé dans mon fauteuil j'ouvrais sans apriori mes yeux, simultanément à l'extinction des lumières.

Un peu lent au début, les personnages pas très sympa, sexisme , beaufitude moderne, le scénario nous trimballe entre mauvais humour et ennui. Il nous promène mais commence alors une réflexion bien plus sérieuse, un malaise nous saisi, l'utilisation du hard sexe, du porno encouragé par la société capitaliste le tout avec la bénédiction hypocrite de la religion.

Basé sur la performance systématique, la concurrence, l'agressivité, et son trop plein de testostérone la vie du jeune (joseph Gordon-Levitt himself), body buldé, sans idéal, sans prise sur le réel, junkie du porno et effrayé par l'échange amoureux dans la vraie vie.

Cette mode de non vie, va s'écrouler et changera dans sa relation avec une vraie femme (touchante Julianne Moore).

Et puis il y a les acteurs tous excellents, une bonne surprise.

Sexe, Eglise et la vie amoureuse tout simplementSexe, Eglise et la vie amoureuse tout simplementSexe, Eglise et la vie amoureuse tout simplement

Sexe, Eglise et la vie amoureuse tout simplement

Jon Martello est un beau mec que ses amis ont surnommé Don Jon en raison de son talent à séduire une nouvelle fille chaque week-end. Mais pour lui, même les rencontres les plus excitantes ne valent pas les moments solitaires qu’il passe devant son ordinateur à regarder des films pornographiques.

Barbara Sugarman est une jeune femme lumineuse, nourrie aux comédies romantiques hollywoodiennes, bien décidée à trouver son Prince Charmant.

Extraits du film

Tag(s) : #cinéma

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :