Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche matin c'est sacré.

Pour les uns c'est la messe dénoncée avec humour par Georges Courteline : « Je ne vais pas à la messe car elle est à l'heure de l'apéritif » ou raisonnée comme Jules Renard : « La liberté de conscience, c'est de ne pas payer un curé quand on ne va pas à la messe. » ou, plus poétique avec Antonin Arthaud « Les prêtres fuient dans la liturgie de la messe les spasmes du Crucifié.»

Bref, pour nous qui profitons de ce jour de repos durement gagné sur le temps travaillé, nous assistons bien souvent à la première séance cinéma du dimanche 11 h en famille, moins cher en plus.

Nous ne sommes pas les seuls et nous y rencontrons d'autres parents, aux enfants qui comme les nôtres se sont émerveillés du nouveau film de Luc Jacquet : « Il était une Forêt. »
Affiche du film

Affiche du film

Je parlais de messe et, bien « au delà » (lol) de l'aspect chrétien, il s'agit dans ce documentaire d'une ode à la Nature, Notre Patrimoine universel commun. Un poème visuel dédié à la puissance réparatrice et vivante de la forêt, berceau de notre espèce. 
La Déesse Mère ou les grands arbres en sont les protecteurs et les totems.

Ce film est beau, pédagogique, poétique, tout public.

Les images de synthèse complètent les dessins et esquisses du botaniste Francis Hallé, le fil conducteur du scénario.

Ce n'est pas une démonstration apocalytique mais au conraire un plaidoyer pour que l'espèce humaine puisse définir des limites à ses avidités contre la Nature et permettre une reforestation naturelle, indispensable à notre survie.

Bien sur le temps des arbres (certains vivent 800 ans debout) n'est pas celui des humains mais si nous respections davantage notre environnement pour les générations futures, nous pourrions leur léguer une Terre en meilleure état et .....vivable.

Vaste prise de conscience et ce film en est un élément indispensable.

A voir, tous les jours de la semaine.
Vues de la forêt gabonnaise et ses dangers (lol) si on ne la protège pasVues de la forêt gabonnaise et ses dangers (lol) si on ne la protège pasVues de la forêt gabonnaise et ses dangers (lol) si on ne la protège pas
Vues de la forêt gabonnaise et ses dangers (lol) si on ne la protège pas

Vues de la forêt gabonnaise et ses dangers (lol) si on ne la protège pas

J'oubliais la musique à l'unisson du film et la chanson d'Emily Loiseau Upon the forest, chanteuse et musicienne très concernée par l'écologie et qui s'active en Cévennes pour la sauvegarde de la forêt face à l'avidité des groupes pétrochimiques.
Emily Loiseau a composée la chanson générique du film : Upon the forest

Emily Loiseau a composée la chanson générique du film : Upon the forest

Pour la première fois, une forêt tropicale va re-naître sous nos yeux. De la première pousse à l'épanouissement des arbres géants, de la canopée en passant par le développement des liens cachés entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui vont s'écouler sous nos yeux.

Depuis des années, Luc Jacquet filme la nature, pour émouvoir et émerveiller les spectateurs à travers des histoires uniques et passionnantes.

Sa rencontre avec le botaniste Francis Hallé a donné naissance à ce film patrimonial sur les ultimes grandes forêts primaires des tropiques, au confluent de la transmission, de la poésie et de la magie visuelle.

IL ETAIT UNE FORÊT offre une plongée exceptionnelle dans ce monde sauvage resté dans son état originel, en parfait équilibre, où chaque organisme - du plus petit au plus grand - connecté à tous les autres, joue un rôle essentiel.

Toutes les infos sur le site internet du film
Le tournage avec  le réalisateur Luc JacquetLe tournage avec  le réalisateur Luc JacquetLe tournage avec  le réalisateur Luc Jacquet

Le tournage avec le réalisateur Luc Jacquet

Luc Jacquet

Luc Jacquet est un réalisateur français, né le 5 décembre 1967 à Bourg-en-Bresse. Il est notamment connu pour son film La Marche de l'empereur, succès mondial pour lequel il a notamment reçu l'Oscar du meilleur film documentaire en 2006.

Films : La Marche de l'empereur, Le Renard et l'Enfant

Récompenses : Oscar du meilleur film documentaire, Character and Morality in Entertainment Awards, César du meilleur premier film, Prix David di Donatello du Meilleur film de l'Union européenne
Francis Hallé et quelques livres et dessins
Francis Hallé et quelques livres et dessinsFrancis Hallé et quelques livres et dessinsFrancis Hallé et quelques livres et dessins

Francis Hallé et quelques livres et dessins

Francis Hallé Francis Hallé 

Botaniste et biologiste

Né le 15 avril 1938 à Seine-Port (Seine-et-Marne), Francis Hallé est diplômé de la Sorbonne et de l’université d’Abidjan. Professeur de botanique à l’Université de Montpellier, il s’est spécialisé dans l’étude des arbres et des forêts tropicales humides. Parmi ses travaux, la série de missions scientifiques qu’il a dirigée de 1986 à 2003, baptisée Le Radeau des Cimes est remarquable. Grâce à une plateforme légère innovante installée au-dessus de la cime des arbres des forêts primaires, lui et son équipe ont pu observer de façon originale la forêt, les arbres d’en haut, au niveau de la canopée et découvrir ainsi une biodiversité végétale et animale extraordinaire encore inconnue, en Guyane, au Gabon, à Madagascar et au Panama. Régulièrement, il dénonce la déforestation, le saccage des forêts primaires, réserves exceptionnelles de vie sur Terre. Ces forêts qui ne constituent que 6% des terres émergées abritent au moins 75% de la biodiversité mondiale. Sur une idée originale de Francis Hallé, le cinéaste Luc Jacquet réalise en 2013 un film sur les forêts tropicales menacées : « Il était une forêt ».

Bibliographie sélective :
  • Éloge de la plante, pour une nouvelle biologie (Le Seuil, 1999)
  • Le Radeau des cimes, l’exploration des canopées forestières avec Dany Cleyet-Marrel et Gilles Ebersolt, (Lattès, 2000)
  • Essai sur l’architecture et la croissance des arbres tropicaux (Masson, 2002)
  • Architecture des plantes (2004)
  • Plaidoyer pour l’arbre (Actes Sud, 2005)
  • Aux origines des plantes (Fayard, 2008)
  • La Condition tropicale. Une histoire naturelle, économique et sociale des basses latitudes (Actes Sud, 2010)
  • Du bon usage des arbres, un plaidoyer à l’attention des élus et des énarques (Actus Sud, 2011)
  • Un jardin après la pluie (Armand Colin, 2013)
  • Il était une forêt, le film (Actes Sud, 2013)
Tag(s) : #cinéma

Partager cet article

Repost 0