Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'association « Sortir du colonialisme » avec d'autres associations nous invite à présenter le clown chocolat et à participer à la semaine anticoloniale et antiraciste en 2014 sur Bordeaux.

(voir la charte http://www.anticolonial.net/spip.php?rubrique63)

Semaine anticoloniale 2014 à Bordeaux
Semaine anticoloniale 2014 à BordeauxSemaine anticoloniale 2014 à Bordeaux

Semaine anticoloniale 2014 à Bordeaux

Plusieurs initiatives sont déjà prévues.

Soirée Musicales Association Cauri : le 22 février à la Salle Delteil à Bègles

Soirée Palestine : le 5 mars à la Rock School ou le 8 mars à la salle Son Tay à Bordeaux avec si possible une exposition sur les prisonniers palestiniens.

Association Cauri : Présentation du livre de Jean-Pierre Cosse “Alain Juppé et le Rwanda” à la Machine à Lire avec Adélaïde.http://www.cauris.sn/

Visite du Bordeaux nègre: organisée par Karfa Diallo.

Des Flyers de présentation de la semaine sont prévues reprenant le programme et les soutiens.

Bien sûr, les amis du clown chocolat sont partis prenantes de ces initiatives.

ourquoi ?

Chocolat blues, Gérard Noiriel, le clown Chocolat à l'hôpital HéroldChocolat blues, Gérard Noiriel, le clown Chocolat à l'hôpital HéroldChocolat blues, Gérard Noiriel, le clown Chocolat à l'hôpital Hérold

Chocolat blues, Gérard Noiriel, le clown Chocolat à l'hôpital Hérold

La vie de Chocolat

Né en 1868 à Cuba, Chocolat, enfant de nègre marron, abandonné, puis vendu à un marchand portugais se retrouve en Espagne comme travailleur forcé dans une ferme près de Bilbao.

A 14 ans il s'échappe et après avoir été mineur, docker, il est découvert sur les quais par un clown anglais de réputation international, Tony Grice de passage à Bilbao.

Celui-ci remarque ses talents de danseur, d'acrobate et lui propose de le suivre en tournée.

Ouvert, aventureux, il change de vie en entrant dans le monde du cirque et fera la rencontre professionnelle de sa vie le clown Footit.

SON DESTIN BASCULE.

Applaudi par Jean Cocteau enfant, peint par Toulouse Lautrec, leur succès est énorme. Mais ce rire est à double sens.

On rit au dépend du noir, de l'inférieur, d'ailleurs le nom de Chocolat est le sobriquet qui affublait les noirs.

Les numéros se terminait souvent par une claque ou un coup de pied, Chocolat le précédent par la fameuse phrase entrée dans le vocabulaire populaire (être chocolat = se faire avoir).

La fin du XIX è siècle est la période du colonialisme triomphant (zoo humain) et de construction d'un « racisme scientifique » aboutissant au mythe de la supériorité des blancs* sur les autres races supposées (?).

Cette vision si elle est bien réelle et ne doit pas masquer le talent artisitique de notre duo.

On dira de Chocolat qu'il a introduit le rythme américain dans le spectacle européen précédant celui incarné par Joséhine Baker. Ce langage du corps fait de lui le premier artiste noir français, le premier artiste hip hop comme le dit Gérard Noiriel ** dans son spectacle théâtrale Chocolat Blues ***.

Spectacle qui n'a jamais été présenté à Bordeaux ou dans la CUB. C'est un scandale.

Oui, c'est un scandale car cet Homme parfaitement conscient du rôle, du rire moqueur et raciste qu'il suscitait, n'a jamais nourri de haine ou de rancoeur, généreux (il a adopté les enfants de sa compagne), il a toujours développer un sens de l'altérité notamment avec l'enfance en inventant la thérapie par le rire, organisant des visites d'hopitaux avec ses amis du spectacle.

Ce qui mettra fin au succès des deux clowns est paradoxal, puisqu'avec l'Affaire Dreyfus, une opinion antiraciste est née et le spectacle d'humiliation de Chocolat n'était plus supportable.

Si le cirque a été un formidable facteur de connaissance, d'ouverture sur le Monde, de joie, en un mot de spectacle total, sa supprématie sera remis en cause par l'arrivée du cinéma et même si Chocolat a continué après 1908 à faire profession de clown, jamais il ne retrouvera le succès.

La Première Guerre Mondiale allait aussi bouleversé le spectacle et Chocolat entrer dans l'anonymat.

C'est lors d'une tournée avec le cirque Ranty à Bordeaux que Chocolat finira ses jours à 47 ans ce 4 novembre 1917.

Il sera enterré à Bordeaux sous le nom de Rafaël Padilla (nom donné par l'officier d'Etat-Civil) dans la fosse commune du cimetière Protestant et des étrangers de la rue Judaïque.

Voilà la fin de Chocolat.

Mais nous en sommes la preuve, son actualité à la veille du centenaire de son décès est toujours présente et de nombreuses manifestations sont en cours et vont voir le jour.

Le travail de Gérard Noiriel tout d'abord qui a permis à travers de donner de la consistance à notre homme.

Livres et spectacles théatrale et musical, prévu en 2015 un film avec Omar Sy.

Des livres pour enfants existent et sont en préparation (Bénédicte Rivière)

Un documentaire "Le clown Chocolat " de Samia Chala et Thierry Leclère.

Aujourd'hui notre présence dans la semaine anticolonial le prouve.

Chocolat citoyen du Monde nous inspire, son image et sa vie appartiennent à ceux avec qui nous partageons l'antiracisme, l'Egalité et le travail de mémoire autour des valeurs Humanistes.

L'image de Chocolat est la propriété de tous les hommes et les femmes de notre Monde.

Notre objectif cette année est de réunir les fonds nécessaire a la venue du spectacle afin de réparer cette oubli et que les institutions de notre ville lui rendent hommage en inaugurant un lieu de partage, utile, ouvert et ou l'enfance est présente.

Rejoignez les amis du clown chocolat sur Facebook ou nous vous tiendrons informé toutes les initiatives.

* Essai sur l'inégalité des races humaines est un livre du comte Arthur de Gobineau (famille d'origine bordelaise (?) paru en 1853 pour la première édition, partielle, visant à établir les différences séparant les différentes races humaines, blanche, jaune et noire. Il est édité en entier pour la première fois 1855. Gobineau inventa avec ce livre un des plus grands mythes du racisme contemporain : le mythe aryen.

** Gérard Noiriel, né le 11 juillet 1950 à Nancy, est un historien français, l'un des pionniers de l'histoire de l'immigration en France . Il s'est également intéressé à l'histoire de la classe ouvrière, et aux questions interdisciplinaires et épistémologiques en histoire. Issu d’un milieu modeste, il est aujourd'hui directeur d’études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il a surtout pour ce qui nous intéresse l'auteur du livre « Chocolat, clown nègre » ed Bayard

*** http://www.lespetitsruisseaux.com/index.php/nos-spectacles/production-maison/chocolat-blues , Ce spectacle est soutenu par la Ligue des Droit de l'Homme

Tag(s) : #Clown Chocolat

Partager cet article

Repost 0