Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du cirque au music-hall, du café-concert en fêtes foraines et du théâtre au cinéma.

Voici le le parcours de Chocolat.

Nous avons tous une fausse image de la vie d'artiste.

Vie de bohème vue par les peintres, magnifiée par cette si belle chanson d'Aznavour.

La bohème

Chocolat en Guillaume Tell au Nouveau CirqueChocolat en Guillaume Tell au Nouveau Cirque

Chocolat en Guillaume Tell au Nouveau Cirque

Mais cette bohème a un prix.

L'angoisse, des petits cachets, des contrats plus ou moins bidons, d'instabilité sociale, sentimentale, familiale, la concurrence entre soi, la prostitution pour les femmes, l'alcoolisme pour beaucoup, c'est le quotidien de leur vie.

Une vie sublimée, qu'ils tentent, par leur tours et leurs talents, à rendre plus supportable pour eux et leur public.

Et si la renommée de quelques grandes étoiles de l'époque nous est parvenue (La belle Otéro, Aristide Bruant, Mayol ….), c'est pour mieux masquer la misère du plus grand nombre.

De Molière et sa comédie errante, à Hector Mallot dans « Sans Famille » avec Vitalis et le petit Rémi, les artistes ont une vie de traîne misère à l'image de celles des ouvriers et paysans de l'époque.

Chocolat n'y a pas échappé, ajoutant à ces difficultés sociales le fait d'être noir.

En 1880, l'image de sa négritude est positive auprès du public. Elle va au fur et à mesure du temps se dégrader, ravagée par son rôle de souffre-douleur de Footit, parallèlement à la montée des styéréotypes coloniaux en France.

Chocolat à partir de 1906 court le cachet en perdant son statut d'artiste permanent du Nouveau Cirque.

Il joue dans de nombreux théâtres parisiens, auprès des enfants pauvres lors d'arbres de Noël organisés par les mairies, de fêtes diverses, il continue à présenter ses pièces ou numéros au Nouveau Cirque, puis au Cirque de Paris plus régulièrement, au Théâtre des Variétés et même à Londres en 1912 au Big Circus salle de plus de 12000 places.

Nous retrouvons Chocolat lors de plusieurs déplacements aux foires de mars et octobre à Bordeaux et c'est là qu'il y décédera le 4 Novembre 1917 après une représentation du cirque Ranty.

Chocolat est un acteur très parisien. Mais ses venues régulières à Bordeaux ou son déplacement à Londres prouvent qu'il suivait des tournées.

Dans un prochain article nous verrons si il a présenté ou aurait pu le faire, des numéros dans d'autres salles bordelaises. L'occasion d'un retour dans le passé des plaisirs de la Belle Epoque dans la capitale girondine.

Bruan, Mayol, Sans Famille, Footit et Chocolat dans leur numéro de Guillaume TelltBruan, Mayol, Sans Famille, Footit et Chocolat dans leur numéro de Guillaume Tellt
Bruan, Mayol, Sans Famille, Footit et Chocolat dans leur numéro de Guillaume Tellt
Bruan, Mayol, Sans Famille, Footit et Chocolat dans leur numéro de Guillaume TelltBruan, Mayol, Sans Famille, Footit et Chocolat dans leur numéro de Guillaume Tellt

Bruan, Mayol, Sans Famille, Footit et Chocolat dans leur numéro de Guillaume Tellt

Guillaume Tell (1896)

Scène comique réalisée en avril 1896, dans l’atelier du décorateur Ménessier, rue Petit à Paris.
Dates de représentation au Musée Grévin : août 1896 - mars 1900

Les deux clowns interprètent un de leurs sketches du Nouveau Cirque intitulé Guillaume Tell. Chocolat a la pomme sur la tête, il en croque un morceau alors que Footit le vise de son fusil qui n’est en fait qu’un fusil à eau.

Tag(s) : #Clown Chocolat

Partager cet article

Repost 0