Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un documentaire qui fait honneur au Service Public.

Nous le suivons avec mon fils de 12 ans. Il découvre les horreurs de cette boucherie, comprend que cette guerre a bien été faite par des gens qui se connaissaient, rois, empereurs tous cousins, industriels et généraux qui se sont enrichis ou ont trouvé la « gloire » au détriment de la mort de leurs Peuples.

Comment mes grands et pour mon fils ses arrières grands parents ont t'ils pu supporter cette vie terrible dans les tranchées ?

Et surtout pour les survivants, mutilés, traumatisés ont-ils pu tenir ?

Un mystère pour nous. Elevé dans le patriotisme et la haine du "Boche" cela nous semble surréaliste aujourd'hui.

Quelle connerie la Guerre.

Quelle connerie la Guerre.

Certains puristes critiquent ce documentaire manquant pour eux d'analyse de fond, entrecoupé de bruitages intempestifs, d'une colorisation intempestive.

Mais pour en constater l'impact et les reflexions de mon fils à la vue de ces jeunes hommes, je crois que la cible est atteinte.

Qu'étaient ces « poilus » pour ma génération ?

C'était les vieux, un peu bizarre, accrochés à leur symbole, drapeaux, cimetières, les veuves et les vieilles filles.

Et le poids de leur silence entrecoupés parfois le 11 novembre de quelques sanglots.

De les voir ainsi, non plus en noir et blanc mais en couleur leur redonne, petit paradoxe, la vie, toute leur jeunesse et leur courage d'un côté comme de l'autre des tranchées.

Les rois et leurs conflits, les Hommes dans la boue enracinés dans leur terre.
Les rois et leurs conflits, les Hommes dans la boue enracinés dans leur terre.
Les rois et leurs conflits, les Hommes dans la boue enracinés dans leur terre.
Les rois et leurs conflits, les Hommes dans la boue enracinés dans leur terre.
Les rois et leurs conflits, les Hommes dans la boue enracinés dans leur terre.
Les rois et leurs conflits, les Hommes dans la boue enracinés dans leur terre.

Les rois et leurs conflits, les Hommes dans la boue enracinés dans leur terre.

Certes les auteurs Daniel Costelle et Isabelle Clarke abordent la Grande Guerre à la manière d'un spectacle (comme dans leurs séries documentaires sur la Seconde Guerre mondiale (en 2008), puis à Hitler (en 2011), mais les images inédites provenant du Monde entier en font tout l'intérêt.

L'entrée dans le XXe siècle se fait en 1914, plus exactement pour moi en 1917 ouvrant ce que l'historien Eric J. Hobsbawm appel « L'Age des extrêmes ", un siècle de feu, de dictatures, d'espoirs, de guerres et de mort.

Abordé ainsi 1917, est bien le tournant de la Guerre.

Les Peuples en guerre prêt au sacrifice de mourir pour leur Patrie commencent à comprendre que les stratégies de leurs Etat Major respectifs sont totalement inefficaces et meurtrières.


1917 c'est le refus de plus en plus massif de mourir pour rien au profit de quelques uns.

La boucherie du Chemin des Dames et les fusillés pour l'exemple voir les Sentiers de la Gloire de (Stanley Kubrick), la séparation des familles, la Révolution de 17 en Russie autant de faits qui impacteront les « Poilus » et devant les menaces de révoltes et de révolutions (comme à Berlin) obligent les rois, empereurs cousins, dirigeants des pays en Guerre à s'entendre pour arrêter le carnage dévastateur avant d'être à leur tour balayés et risquer de perdre leur pourvoir.

1917 c'est le début d'une vaste prise de conscience des masses qui après la trahison des sociaux démocrates allemands puis français consécutif à l'assassinat de Jean Jaurès en 1914, s'alignant sur les intérêts nationaux au détriment de l'appel à la grève générale en cas de déclaration de Guerre (voir le film Rosa Luxembourg de Margaret Von Trotta), marque ainsi la première défaite du mouvement ouvrier international.

Bref les espérances socialistes trahies par les dirigeants de la sociale démocratie européenne sont d'autant plus évidentes que la clameur révolutionnaire se levant à l'Est, donnera naissance dans le Monde entier aux Partis communistes et à des espérances sociales, partagées par une partie importantes des Peuples du Monde tout au long du XXe siècle.

Mais c'est une autre histoire.

La Révolution de 1917 vu par Sergueï Mikhailovitch Eisenstein)La Révolution de 1917 vu par Sergueï Mikhailovitch Eisenstein)

La Révolution de 1917 vu par Sergueï Mikhailovitch Eisenstein)

Fin d'une civilisation agricole, prise de pouvoir de l'Industrie, début de la Mondialisation et affaiblissement de l'Europe passage de leader ship aux USA et après la défaite de l'Allemagne et les punitions infligés au Peuple Allemand, donneront naissance après la Commune de Berlin et l'écrasement du mouvement révolutionnaire par la sociale démocratie ouvrant la montée des nazis.

Oui on s'éloigne un peu du sujet du documentaire réalisé par Isabelle Clarke mais il ouvre ainsi à la réflexion, la Première Guerre Mondiale est bien la clé pour comprendre les profonds bouleversements du siècle.

Alors chers amis et parents parler du passé ensemble, c'est bien comprendre le présent et marcher vers l'avenir.

Des livres
Des livres
Des livres
Des livres
Des livres
Des livres

Des livres

Quelques livres :

D'abord BD et le regard de Tardi sur cette grande boucherie, inévitable.

Le dernier Goncourt "Au revoir là-haut" de Pierre Lemaître

mais aussi et peut être surtout le livre de Bernard Maris, L'homme dans la guerre : Maurice Genevoix face à Ernst Jünger

Eric J. Hobsbawm « L'Age des extrêmes »

et pour 1917 (re)lire Trotsky l'histoire de la révolution russe

La grande illusion

La grande illusion

Des films :

Octobre (Sergueï Mikhailovitch Eisenstein)

A l'Ouest rien de nouveau (Lewis Milestone)

Les Croix de bois (Raymond Bernard)

La grande illusion (Jean Renoir)

Lawrence d'Arabie (David Lean)

Les sentiers de la gloire (Stanley Kubrick)

Rosa Luxembourg (Margarett von Trotta)

Johnny s'en va-t'en-guerre (Dalton Trumbo)

Fort Saganne (Alain Corneau)

La Vie et rien d'autre et Capitaine Conan (Bertrand Tavernier)

La chambre des officiers (François Dupeyron)

Un long dimanche de fiançailles (Jean Pierre Jeunet)

et j'en oublie tellement d'autres (Jean-Pierre Lefèvre)....lol.


Tag(s) : #Infos et divers

Partager cet article

Repost 0