Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Manifestation à Bordeaux :
"Le bruit de Fukushima"

Mardi 11 mars 2014 - 18h30

Départ au pied de la tour Pey-Berland (Tram Hôtel de Ville)
Venez svp avec casseroles, sifflets, sirènes, tambours, etc !

Manif Bordeaux - Mardi 11 mars 2014 - 18h30 - départ Tour Pey-Berland

Manif Bordeaux - Mardi 11 mars 2014 - 18h30 - départ Tour Pey-Berland

Depuis le 11 mars 2011 se déroule au Japon une des pires catastrophes industrielles de l'Histoire : quatre réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima sont en perdition, trois d'entre eux sont toujours en fusion et doivent être refroidis continuellement, les piscines de stockage du combustible nucléaire menacent de s'effondrer ce qui démultiplierait le désastre.

Des centaines de milliers de Japonais ont été et sont encore contaminés à des degrés divers, avec la perspective de développer sous peu des cancers, leucémies etc. Les terres, l'océan Pacifique, la chaîne alimentaire sont gravement contaminés. Les enfants vont à l'école avec des dosimètres pour mesurer leur irradiation quotidienne.

Pourtant, malgré l'horreur de cette situation, passées quelques semaines, les médias sont passés à autre chose à tel point que de nombreuses personnes croient que la catastrophe est terminée. Elle ne fait hélas que commencer.

C'est bien sûr par respect pour les innombrables victimes japonaises qu'il ne faut pas oublier Fukushima, mais c'est aussi pour tenter d'éviter qu'un drame équivalent ne se produise ailleurs. Ailleurs... par exemple en France où fonctionnent tant bien que mal 58 réacteurs, plus dangereux que jamais car vieillissants et en état avancé de dégradation.

Qui plus est, sans la moindre consultation de la population et des usagers, EDF a pour projet de gaspiller la somme inouïe de 100 milliards d'euros dans un programme, pompeusement appelé "grand carénage", dont l'objet est de tenter de rafistoler les réacteurs français pour les faire durer le plus longtemps possible : probablement jusqu'à ce que l'un d'eux explose !

C'est dans ce contexte que l'association Tchernoblaye invite les citoyens à manifester bruyamment mardi 11 mars 2014, à Bordeaux : il faut faire entendre à nos concitoyens le "bruit de Fukushima" et les convaincre de l'urgence de fermer les 58 réacteurs français avant que le pire ne se produise. Après tout, le Japon fonctionne actuellement avec 0% de nucléaire, ses 54 réacteurs ayant été fermés en environ un an. Ce qui est possible pour 130 millions de Japonais l'est forcément pour 65 millions de Français !

Tchernoblaye - http://tchernoblaye.free.fr

Tag(s) : #Infos et divers

Partager cet article

Repost 0