Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges Méliès et Chocolat

Apparu vers 1870, il fut importé en Europe vers 1900 via le music hall.

Le rythme du cake-walk fut repris par le ragtime.

Inutile de rappeler que Chocolat et son compère Footit avait déjà par leurs numéros de danse ouvert la voie à ces rythmes.

D'ailleurs après leur séparation Footit ouvrira un café concert présentant ces musiques. Chocolat n'en eu pas les moyens mais il a été immortalisé par Toulouse Lautrec dans ses danses qu'il effectuait après le spectacle dans les cafés parisiens.

A l'origine du Cake-Walk

A l'origine du Cake-Walk

Le cake-walk ou cake walk est né d'une danse populaire des Noirs de Virginie, pour imiter avec ironie l'attitude de leurs maîtres se rendant aux bals. Les esclaves disposaient de rares moments de détente. Le dimanche, ils profitaient parfois de l'absence des maîtres pour faire vivre ce qui leur restait de tradition africaine. Ces moments si rares comptaient beaucoup pour eux. Parfois, les colons conciliants assistaient à ces rendez-vous et récompensaient les meilleurs danseurs par un gâteau, d'où le nom de cake-walk (« marche du gâteau ») donné à ce type de danse syncopée, en forme de marche.

Georges Méliès réalisa en 1903 un film que je vous invite à voir sur une musique de jazz terrible.

Voici le Cake-walh infernal du grand Georges Méliès

Tag(s) : #Clown Chocolat

Partager cet article

Repost 0