Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paul Carpita : Graines au vent

Notre nouvelle opération « Graines au vent » à laquelle Joël nous invite à participer, doit son nom à un cinéaste, Paul Carpita que certains d'entre vous connaissent peut-être.

J'ai eu la chance de croiser son chemin il y a plusieurs années et comme pour tous ceux qui l'ont côtoyer, c'est sa simplicité, sa profonde humanité et son amour de l'enfance et de la vie qui nous ont marqué.

Malgré ses blessures (voir ci-dessous article sur la censure du film Rendez-vous des quais), Paul a continuer son métier d'instituteur tout en pendant les vacances scolaires a tourné des couts métrages partagés par ses amis et ses élèves.

Graine au vent en est un exemple. A découvrir, Paul aimait ces graines au vent, promesse de fleurs, d'arbres vigoureux et libres.


Vous pouvez, ami de l'enfance, de la beauté, de la simplicité, de la réalité des rêves, retrouver l’œuvre intégrale de Paul Carpita édité chez COPSI :

Des lapins dans la tête rendez-vous avec l'oeuvre de Paul Carpita.

Paul Carpita : Graines au vent

Le petit Alain, 12 ans, incompris, rejeté par tous, fait l'école buissonnière et passe toute une journée sur le port de Marseille.
Il est fasciné par ses découvertes, les paquebots en cale sèche, le travail des hommes...
Nous faisons un brin de chemin en compagnie de ce gosse, intelligent, curieux, sensible.

Sera-t-il, comme ces graines que le vent emporte, gaspillé ?

Année de production :

1964

Auteur réalisateur

Paul CARPITA

Images :

Jacques Bianchi - Paul CARPITA

Musique originale :

Jean-Pierre GIORDANENGO

18 minutes
35 mm, noir & blanc. son optique
copies 16 mm et vidéo

Paul Carpita, est un réalisateur français, né le 12 novembre 1922 à Marseille, il y est mort le 23 octobre 2009,

Il est né d'un père docker et d'une mère poissonnière. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il devient résistant, membre des FTP, et adhère au PCF en 1943. Instituteur, il fonde ensuite le groupe Cinepax qui réalise des reportages sociaux et engagés sur la reconstruction de Marseille, sur les manifestations contre la Guerre d'indochine et sur la grande grève des dockers de 1950.

Sa filmographie est associée à Marseille, aux dockers, aux luttes syndicales, à la lutte pour la paix, mais aussi à la poésie de l’enfance.

Son film le plus important Le Rendez-vous des quais, frappé par une mesure d'interdiction totale en juillet 1955 et saisi dès sa première projection le 12 août 1955, reste censuré jusqu'en 1989. À sa reprise, ce film a suscité l'intérêt des cinéphiles et du public.

Longs métrages

Courts métrages

  • 1948 : Pour que nos joues soient toujours roses, série de courts métrages.

  • 1958 : La récréation (16') *

  • 1960 : Marseille sans soleil (17') *

  • 1962 : Demain l'amour (17') *

  • 1964 : Des lapins dans la tête (18') *

  • 1964 : La grenouille (16') *

  • 1964 : Graines au vent (18') *

  • 1966 : La visite (20') *

  • 1970 : Adieu Jésus, poème cinématographique (8') *

  • 1972 : Les fleurs de glai (18') *

  • 1992 : La poupée romaine (13') *

Moyens métrages

  • 1951 : Je suis née à Berlin, festival mondial de la jeunesse pour la Paix (quelques images *).

  • 1955 : Rencontre à Varsovie (75') *

Actualités

  • 1950 : Contre-actualités, contre la guerre en Indochine, la grève des dockers, etc.

  • Ciné-Pax : (quelques images *).

Documentaires

  • 1946 : Vers la lumière, la reconstruction de Marseille.

  • 1946 : Rencontre jeunesse, avec Pablo Picasso.

  • 1982-1994 : documentaires de commande (non détaillé). *

(*) : Disponibles en DVD.

Bibliographie

  • Paul Carpita, cinéaste franc-tireur, entretiens avec Pascal Tessaud, préface Ken Loach, textes

 

En 1942, arrestation de Paul par les allemands.

En 1942, arrestation de Paul par les allemands.

Tag(s) : #cinéma

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :