Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Karfa Diallo
Karfa Diallo

EImpulsé par la fondation du mémorial de la traite des noirs, notre ami Karfa Diallo vous invite aujourd'hui à participer à la Journée d'hommage aux soldats des colonies 14-18 enterrés à Bordeaux.

Ce devoir de mémoire mené par sa fondation, rejoint celui des Amis du Clown Chocolat pour révéler les liens forts nombreux entre notre ville et les populations des ex-colonies.

Bordeaux Porte et port du Monde comme en témoigne les nouvelles salles du Musée d'Aquitaine nous en démontrent les liens.

Nous n'oublions pas, à travers nos actions et/ou celles d'autres associations de transmettre ainsi leur passage dans notre Cité.

La vie et la mort de ces milliers d'hommes venus d'Afrique et d'Amérique ont crée et continuent à le faire, que ce soit, autour du travail, du commerce, de l'art, de l'éducation et de la culture bref de ce qui concoure à l'enrichissement de notre ville en resserrant des liens très forts.

Nous nous joignons à travers cette Journée d'hommage aux soldats des colonies 14-18 enterrés à Bordeaux, à la nécessité de conserver et de transmettre leur mémoire.

Rappel mémoriel et rappel des buts de notre association autour des Amis du Clown Chocolat, qui parfois abordera plus légèrement ces faits à travers la musique, le théâtre ou la danse, et révèlera ainsi l'influence noire et des peuples colonisés ans notre ville.

Journée d'hommage aux soldats des colonies 14-18 enterrés à Bordeaux.
Journée d'hommage aux soldats des colonies 14-18 enterrés à Bordeaux.
Journée d'hommage aux soldats des colonies 14-18 enterrés à Bordeaux.
Journée d'hommage aux soldats des colonies 14-18 enterrés à Bordeaux.
Journée d'hommage aux soldats des colonies 14-18 enterrés à Bordeaux.
Journée d'hommage aux soldats des colonies 14-18 enterrés à Bordeaux.

Samedi 13 Septembre 2014

PROGRAMME DE LA JOURNÉE
Publication et mise en ligne de la liste des soldats des colonies enterrés à Bordeaux (www.fondationdumemorialdelatraitedesnoirs.com)

11h- CIMETIÈRE BORDEAUX NORD
Hommage solennel au Carré Militaire en présence des autorités civiles, militaires et associations....

17h- MUSÉE D'AQUITAINE (20, cours pasteur, Bordeaux)
TABLE-RONDE « Enjeux du souvenir et du partage de la mémoire des tirailleurs »
Avec Françoise Vergés, politologue, Pascal Blanchard, historien, Barcha Bauer, réalisateur, Michel Suffran, écrivain, François Trieu, écrivain, Babacar Sall, sociologue

Lecture d’extraits de « L’Obéissance » par François Mauget (30 minutes)
Tirée d’une histoire vraie, « l'Obéissance » de François Sureau raconte les péripéties d’une absurde expédition ordonnée par le gouvernement français sur la demande d’un roi des Belges décidé à guillotiner un détenu et étonnamment approuvée par l’État Major allemand, à travers la ligne de front.
Avec le Théâtre des Tafurs

Journée d'hommage aux soldats des colonies 14-18 enterrés à Bordeaux.

PRÉSENTATION

Dans le cadre de la célébration du Centenaire de la première guerre mondiale et de l’exposition Frères d’âme, la Fondation du Mémorial de la Traite des Noirs organise une journée d’hommage aux soldats des colonies enterrés dans les cimetières bordelais.

En partenariat avec la Ville de Bordeaux, l’Union des Travailleurs sénégalais de Gironde, le Réseau Aquitain sur l’Histoire et la Mémoire de l’Immigration et de l’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne Comité Bordeaux-Gironde (AAFV) et le Théatre des Tafurs.

593 soldats de la 1ère guerre mondiale gisent dans trois (3) cimetières bordelais (Pins Francs, Chartreuse et Bordeaux Nord) répartis entre 302 tirailleurs sénégalais, 252 indochinois, 31 malgaches, 3 marocains, 2 travailleurs coloniaux, 1 algérien, 1 tunisien et 1 soudanais. A cela ajoutons les 183 tirailleurs sénégalais qui ont embarqué sur les quais de Chartrons à bord du paquebot l’Afrique dont le naufrage le 13 janvier 1920 au large de la Rochelle sera la plus grande catastrophe maritime française.

Inconnues du public, ces tombes unissent dans l’absurdité de la guerre et la fraternité d’un sort effroyable, une jeunesse du monde fauchée au préambule de sa vie par une haine aberrante et insatiable.

L’installation à Bordeaux du gouvernement français de septembre à décembre 1914, l’arrivée des américains à Bassens, la Nécropole du Natus où reposent 940 tirailleurs africains et le passage de nombreux tirailleurs et travailleurs venus d'horizons divers dont les Vietnamiens, Marocains, Malgaches, Algériens, Sénégalais, font de notre ville un lieu remarquable de la mémoire de ce premier conflit mondial.

Tag(s) : #Ballades et rencontres

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :