Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Florence Aubenas "En France"

J'avais beaucoup apprécié ses « Quais de Ouistreham ». Une enquête immergée, reportage sur le terrain.

Le nouveau livre de Florence Aubenas (1) est basé sur les enquêtes qu'elle a rédigées dans le Monde.

Une fois de plus elle nous pose plus de questions qu'elle n'apporte de réponses.

Un gros mot ; elle nous fait réfléchir à la complexité de notre Monde.


Elle appartient à cette école de journalistes qui pour parler d'un sujet, deviennent le sujet.

  • Être acceptée par le groupe concerné.

  • Être ainsi intégré au groupe pour mieux en et les faire parler.

Comment pourrait-il en être autrement ?

Florence Aubenas "En France"

« En France » est une rencontre entre journalisme et sociologie. Je dirai même un lien avec le courant des ethnométhodologues (2).

Si j'étais pédant, je dirai même qu'elle rejoint un courant de pensée proche de « l'École de Chicago » (3), balayée en son temps, par la dictature de la sociologie des chiffres, des sondages en un mot une sociologie vidée de toute humanité.

Florence Aubenas rejoint les traces de Jack London (le Talon de Fer ), de Victor Hugo et ses rencontres avec le déjà prolétariat du Nord, bref elle nous entraîne dans le Monde des gens.

Dans « En France », nous ne sommes pas en dehors, mais dans le camp des exploités, des sans grades, de la misère et de la colère sourde et permanente, colère qui se trompe de cible certes mais qui est bien réelle et justifiée.


Elle ne demande qu'à exploser en attendant, elle cherche un prétexte comme détonateur.

C'est donc un monde complexe qu'elle décrit, avec une écriture vivante, jamais ennuyeuse ou les mots prennent le sens de visages, de vies, traversé de courants, de forces antagoniques et contradictoires.

Cette « Crise » économique enfonce les protagonistes dans une désespérance ou surnage une colère et une haine de moins en moins sourde.


Aujourd'hui elle se manifeste par le vote FN, comme un exutoire devant la trahison des partis politiques de la gauche et l'absence d'espérance et de solidarité.

Florence Aubenas, nous fait toucher les décombres de cette société des abandonnés, elle nous touche, en nous révélant aussi son humanité.

Ces gens là sont aussi effroyables, certes mais ce sont nos voisins, nos collègues, nos cousins, nos frères et sœurs lâchés par les structures sociales, les églises, les politiques, victimes du capitalisme déstructurant.

C'est un peu de notre vie aussi car personne n'est à l'abri de l'exclusion

La société capitaliste moderne détruit les derniers liens sociaux, elle divise les gens, les met en concurrence.

Elle efface notre citoyenneté et ne nous reconnait que comme consommateur, vidant de son champs social, l'Individu.

Elle le laisse seul sans moyen de défense, permettant ainsi aux populistes et fascistes divers de récupérer cette misère et cet abandon.

Le livre se termine sur la résistance des prolos de la plage de Piémanson.

Lutte désespérée mais jubilatoire. En un mot libertaire.

Florence Aubenas "En France"
Florence Aubenas "En France"
Florence Aubenas "En France"
Florence Aubenas "En France"
Florence Aubenas "En France"
Florence Aubenas "En France"
Tag(s) : #lecture

Partager cet article

Repost 0