Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mary Prince au théâtre des Abbesses
Amis parisiens, encore quelques jours pour voir cette pièce, conseillée par le Collectif DAJA (voir plus bas) animé par des historiens et artistes dont Gérard Noiriel connu pour son remarquable travail sur le clown Chocolat.

C'est donc à travers ce témoignage de la bouleversante histoire de Mary Prince un rappel :

L’esclavage est un crime contre l’humanité.

A la Manufacture des Abbesses du 15 octobre au 20 décembre 2014

du mercredi au samedi à 19h 7 rue Véron 75018 Métro : Abbesse ou Pigalle

Recommandez vous comme ami du clown chocolat pour réserver vos places auprès de Martine Derrier ; martine.lespetitsruisseaux@theatre-enfants.com
Mary Prince au théâtre des Abbesses

Présentation

Premier témoignage d’une esclave sur sa condition, écrit avant l’abolition de l’esclavage en 1831 dans les colonies britanniques, Mary Prince raconte avec pudeur et retenue son incroyable odyssée.

Née aux Bermudes, vendue à l’âge de douze ans, elle est « ballottée » de maître en maître, d’île en île, jusqu’à Antigua. Puis elle suit son dernier propriétaire en Angleterre où elle demande son affranchissement.

Restituant son parcours et son combat, Mary Prince va dépeindre avec humanité la réalité, ou plutôt les différentes réalités de la vie des esclaves : le quotidien d’une esclave de maison, d’une esclave dans une saline ou encore des esclaves dans les champs. Elle nous fera ressentir l’enfer de vivre sous le joug de maîtres tout-puissants, qui ont tous les droits et peuvent donc, au gré de leurs caprices, battre, tuer, abuser, torturer…

Arrivée esclave, Mary Prince est devenue immédiatement libre en Angleterre puisque l’esclavage n’existait pas dans le Royaume Uni.

Mais elle devra encore se battre pour retrouver son mari aux Antilles sans retourner à sa condition d’esclave, l’esclavage ayant toujours cours dans les colonies.

Dans le contexte de l’époque, Daniel Maragnès dans l’édition La Véritable Histoire de Mary Prince chez Albin Michel, souligne l’audace de cette prise de parole qui va bien au-delà d’un simple texte autobiographique.

En effet, ce témoignage présente un intérêt exceptionnel tant du point de vue politique qu’historique : politique, car le XIXe siècle voit aboutir la lutte pour la suppression de l’esclavage historique, parce qu’il nous oblige à entendre une voix que l’on condamnait au silence.
Tag(s) : #spécial copinage

Partager cet article

Repost 0