Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoire, mémoire(s), esclavage .......
Il y a un an le 10 mai 2014, à l'occasion de la "Journée commémorative de l'abolition de l'esclavage en Métropole », la médiathèque de Mériadeck en présence du Maire Alain Juppé accueillait dans ses locaux, une manifestation culturelle sur ce thème.

Dans le cadre du colloque, je prenais la parole pour évoquer la mémoire du clown Chocolat, devant une assistance attentive, découvrant l'histoire de notre clown et ses liens avec Bordeaux.

Ce 10 mai 2014, marquait ainsi le début de notre aventure autour de Chocolat.

Un an après, nous avons « grandit ».

Cette année , l'assopourquoipas33, à Bordeaux, deviens acteur de cette journée pour l'abolition de l'esclavage en métropole.

Nous en reparlerons.
Origine de la Commémoration du 10 mai ?
Le président de la République française français, Jacques Chirac, avait décidé de faire du 10 mai la "Journée commémorative de l'abolition de l'esclavage en métropole qui "honore le souvenir des esclaves et commémore l’abolition de l’esclavage", l'occasion pour la France métropolitaine d'honorer le souvenir des esclaves et de commémorer l'abolition de l'esclavage.

Au-delà de l'abolition, la journée devrait engager une réflexion générale sur l'ensemble de la mémoire de l'esclavage, longtemps refoulée, pour la faire entrer dans notre histoire.

L'occasion aussi de s'interroger sur la façon dont la mémoire de l'esclavage peut trouver sa juste place dans les programmes de l'école primaire, du collège et du lycée. La volonté également de développer la connaissance scientifique de cette tragédie.

Enrichir notre savoir, c'est le moyen d'établir la vérité et de sortir de polémiques inutiles. La France est le premier État et demeure le seul qui à ce jour ait déclaré la traite négrière et l’esclavage "crime contre l’humanité", elle est également le seul État à avoir décrété une journée nationale de commémoration.

La date du 10 mai correspond à l'adoption par le Parlement, le 10 mai 2001, de la loi Taubira "reconnaissant la traite négrière transatlantique et l'esclavage",reconnaissant la traite et l’esclavage comme un crime contre l’humanité tout en évoquant la déclaration de Delgrès du 10 mai 1802.
Histoire, mémoire(s), esclavage .......
Outre la journée nationale du 10 mai, le calendrier officiel des commémorations de la traite, de l’esclavage et de leur abolition comporte :

Les journées fériées célébrant la fin de l’esclavage dans les territoires d’outre-mer : le décret n°83-1003 du 23 novembre 1983 relatif à la commémoration de l’abolition fixe le 27 avril pour Mayotte, le 22 mai pour La Martinique, le 27 mai pour la Guadeloupe, le 10 juin pour la Guyane et le 10 décembre pour la Réunion.

Les journées internationales du 23 août ("journée internationale du souvenir de la traite et de son abolition" initiée par l’UNESCO en 1998)

le 23 août, rappelle que, dans la nuit du 22 au 23 août 1791, éclata à Saint-Domingue, un soulèvement d'esclaves qui a fortement influencé le processus d'abolition de la traite négrière dans l'ensemble des colonies européennes.

et du 2 décembre ("journée internationale pour l’abolition de l’esclavage" de l’ONU en référence à l’adoption de la "Convention pour la répression et l’abolition de la traite des êtres humains et l’exploitation de la prostitution d’autrui" adoptée le 2 décembre 1949).

Une circulaire du 29 avril 2008, parue au JO le 2 mai 2008, récapitule ces dates de commémoration de la traite, de l’esclavage et de leur abolition pour la France. Au niveau international
Histoire, mémoire(s), esclavage .......
Aujourd'hui, l'esclavage existe encore.
Un rappel !

Aujourd'hui, l'esclavage existe encore.

Un rappel !

1. En Afrique, on vend des jeunes filles, on force les mariages, on vend les enfants, on fait de l'immigration un vrai trafic d'êtres humains. Certaines ambassades africaines en France pratiquent l'esclavage envers leur personnel. Sous couvert d'immunité diplomatique, des diplomates africains sont impunis. Il faut changer la convention de Vienne et punir ces gens qui n'hésitent pas à traîter de racistes ceux qui les dénoncent.


2. En Amérique du Sud, on exploite les enfants dans les mines.


3. En Asie, les grandes marques de textiles utilisent les enfants pour fabriquer des vêtement de marques, vendus très chers. L'histoire de l'esclavage avant la colonisation, les royaumes africains faisaient de la vente d'esclaves noirs sur le marché international de Djeddah en Arabie et le Hadje de la Mecque était un piège pour beaucoup d'africains qui se retrouvaient vendus comme esclave. Encore maintenant en Arabie, il existe des ventes clandestines d'esclaves. Sans compter les ouvriers pauvres, indiens, pakistanais et bangalis qui travaillent au Qatar pour construire les stades de la coupe du monde, traités comme des animaux.


4. En Syrie, les crimes de DAESH contre les femmes esclaves sexuelles, les minorités « esclavagisées » prolongent ainsi ces crimes contre l'Humanité.
Les pharaons, les Romains, Sparte, Athènes, Gengis Kan, Alexandre Le Grand, tous ont conquis leur puissance s'appuyant sur l'esclavage des peuples vaincus. C'est l’histoire réelle des peuples du monde et ne se résume pas seulement à la sombre époque coloniale africaine.

C'est ridicule et criminel de vouloir opposer et culpabiliser les seuls blancs, au motif que certaines associations à caractère raciste font du clientélisme anti blanc, alors qu'y compris dans le pays des droits de l'homme à l'époque médièvale, le servage légitimait un système d'exploitation de l'homme, aussi une forme d'esclavage ?

C'est tous unis, quelle que soit la couleur de notre peau, notre origine ethnique, notre religion, que nous vaincrons l'esclavage et que nous rendront un noble hommage à tous ceux qui ont souffert et qui sont morts à cause de l'esclavage et la folie humaine.
Tag(s) : #Clown Chocolat

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :