Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

17e Marché de la Poésie de Bordeaux au Marché des Chartrons

Avec un peu de retard mais il n'est pas trop tard, un coup de lumière sur la poésie.

Comme le disait Saint-John Perse :

« Toute création de l’esprit est d’abord poétique au sens propre du mot. »

Patrick Deville par Ropfer.
Patrick Deville par Ropfer.

EDITION 2016

17e Marché de la Poésie de Bordeaux

  • Quand : du 5 au 13 mars 2016
  • Lieux : sous la Halle des Chartrons à Bordeaux, à la Librairie Olympique, dans les commerces du quartier des Chartrons, chez les partenaires, Musée d’Aquitaine, Goethe Institut et Instituto Cervantès.
  • Objectifs : Dans le cadre du Printemps des Poètes, dont la thématique nationale est “Le Grand XXe Siècle”, l’Association Culturelle du Marché des Chartrons organise le 17e Marché de la Poésie de Bordeaux. Comme chaque année, son ambition est de porter la poésie aux publics les plus larges par les moyens et les supports le plus variés : lectures, théâtre, performances, musique, chant, danse, vidéo, …

Le Grand XXe siècle

Patrick Deville, poète, essayiste, homme de radio, ce grand voyageur, qui enchante le monde et l’histoire contemporaine, sera le grand témoin de ce « Grand XXeSiècle » tout au long du Marché de la Poésie de Bordeaux.

Après des études de littérature comparée et de philosophie, Patrick Deville a vécu dans les années 1980 au Moyen Orient, au Nigéria, en Algérie. Dans les années 1990, il a séjourné régulièrement à Cuba, en Uruguay et en Amérique centrale. En 1996, il a créé le “Prix de la jeune Littérature latino-américaine” et la revue Meet, de la Maison des écrivains étrangers et des traducteurs de Saint-Nazaire dont il est aujourd’hui le directeur littéraire.Patrick Deville par Ropfer.

Aimé Césaire
Aimé Césaire

Jeudi 10 mars – Halle des Chartrons – 20h30
Au bout du petit matin, les armes de la poésie
Hommage à Aimé Césaire avec Daniel Maximin, Jean-Michel Devésa, Daniel Delas
Accompagnement musical : Francis Fontès

Romancier, auteur de « Tu c’est l’enfance » (récit autobiographique couronné en 2004 par de nombreux prix), poète (L’invention des Désirades, prix Arc en Ciel 2000), Daniel Maximin est aussi essayiste spécialiste de la littérature antillaise et de la question de l’esclavage. Frère spirituel d’Aimé Césaire qu’il a intimement connu pendant plus de 30 ans, il lui a consacré en 2013 un essai majeur « Aimé Césaire, frère volcan » et dirigé l’édition de « Cent poèmes d’Aimé Césaire » (éditions Omnibus, 2009).

Il s’entretiendra avec deux universitaires spécialistes de l’œuvre de Césaire : Daniel Delas, professeur émérite à l’université de Cergy Pontoise rédacteur en chef de la revue Etudes littéraires africaines et auteur de « Aimé Césaire ou le verbe parturiant » (Hachette supérieur) ; Jean-Michel Devésa, professeur à l’université de Limoges, qui a dirigé le numéro de la revue Europe consacré à Aimé Césaire.

La soirée :
– Lectures de textes d’Aimé Césaire par les élèves du Conservatoire d’Art dramatique de Mérignac sous la direction de Gérard David, professeur au Conservatoire.
– Entretien de Daniel Maximin avec Jean-Michel Devésa et Daniel Delas.
– Projection du film de Sarah Maldoror : Eia pour Césaire (2009)

Entrée libre

Musée d’Aquitaine – 16H30

Le même jour, en préambule à l’hommage à A. Césaire, visite commentée par François Hubert, directeur du musée d’Aquitaine, et par Rafaël Lucas, maître de conférences à l’Université Bordeaux Montaigne, des salles du Musée d’Aquitaine consacrées à « Bordeaux au XVIIIe siècle, le commerce atlantique et l’esclavage. »

Entrée libre sur inscription préalable au Musée d’Aquitaine.

Tag(s) : #spécial copinage

Partager cet article

Repost 0