Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marie Hecquet, veuve Chocolat

Et si l'on parlait un peu d'une femme, pas n'importe laquelle, celle de Rafaël notre Clown Chocolat.

Qui a dit : "derrière chaque grand homme il y avait une femme ?"

Un adage, une citation de Tailleyrand, ou tout simplement une évidence.

Peu importe, il est un constat pour Marie Hecquet, cette femme discrète, amoureuse, mère des enfants de Chocolat (apparemment), et qui lui a été fidèle dans le succès comme dans la misère, jusque dans la mort puisqu'elle a désiré se faire enterrer sous le nom de Veuve Chocolat.

Pas de photos, pas de trace sauf un écrit que Gérard Noiriel a retrouvé, écrit de sa main et qui affirme sa modestie (voir plus bas).

Voici son histoire, ou le peu que nous en connaissons.

La plage de Dieppe en 1880
La plage de Dieppe en 1880

Marie-Antoinette Hecquet est née le 13 juin 1870 à Dieppe.

Fille de Pierre, François, Marcel Hecquet, brigadier des douanes et d'Angéline, Félicie Petiteville, ménagère âgée de 38 ans (née en 1832).
Marié à Noyelles sur mer le 7 août 1853, le couple loge 12 rue de la Halle à Dieppe, à deux pas de la plage.

Les témoins étaient Louis Antoine Meunier (valet de chambre) âgé de 25 ans et Pierre Antoine Gravel (domestique).

Marie-Antoinette est la petite dernière de cette famille nombreuse et unie originaire de Noyelles sur mer et qui, comme beaucoup d'autres, va profiter de "l’ascenseur social' de la IIIème République.

Marie, au vu de la qualité de son écriture (voir plus bas) a certainement fréquenté l'école publique, répondant ainsi à la volonté de la République de permettre aux filles d'accéder à l'enseignement.

Si vous êtes interessé par la ville de Dieppe et par son Histoire, consultez le site.

http://www.quiquengrogne-dieppe.com/

Dieppe vers 1880
Dieppe vers 1880

Le père douanier va marier, "caser", sa fille avec un "collègue" corse le 14 Février 1887, Enrico, Francisco, Silvio, Giovanni Grimaldi, né près d'Ajaccio le 24 juillet 1855.

Les parents d'Enrico sont décédés. Le père Jacques le 23 mars 1868, la mère Françoise le 5 septembre 1868.

Quinze ans séparent donc Marie de son mari qui n'est pas un mauvais homme nous le verrons plus bas.

Un mariage "arrangé", sans contrat de mariage, en présence de Marcel Hecquet, le frère de Marie, employé au chemin de fer, demeurant à Epinay sur Seine, Adolphe Guyot, retraité des douanes habitant à Neuville, Antoine Ouvet 70 ans rentier à Dieppe et Georges Désiré Bunel 27 ans lui aussi douanier ami des époux.

On reste dans l'entre soi provincial. Mais !!!!

Le Nouveau Cirque au 251 rue du Fbg Saint Honoré
Le Nouveau Cirque au 251 rue du Fbg Saint Honoré

Est-ce le mariage qui leur offre cette opportunité, le couple va habiter à Paris au 17 Boulevard de la Chapelle dans le XVIIIè situé à l'angle de la rue Philippe de Girard et des voies de la Gare du Nord ou travaille son frère dans les chemins de fer.

Aujourd'hui c'est le quartier indien de Paris. Ainsi va cette ville.

Bref, le couple ne doit pas bien fonctionner. Il divorce le 9 mai 1895 aux torts pour Marie qui ne s'y présente même pas. Par contre, elle obtient la garde des enfants. Tiens donc !

Elle donne comme adresse de résidence, celle de Rafael, le 402 rue Saint Honoré à deux pas du Nouveau CIrque (n°251).

Mais les deux enfants, de qui sont ils ????

Une petite généalogie de la famille Marie et Rafaël Chocolat pour y voir plus clair

 

                                                                         O 27/2/1891

O 1868 ????                                                             O 26/2/1994                         + 4/11/1917

 

      O :19/6/1870                   X 14/2/1891                   X  9/5/1895       + 30/1/1913      + 7/2/1925

X -------X----------------------------------X-----------------X ---X----X-----X---------X---------X-----X ------

    Naissance de Marie         Mariage de Marie    Divorce Marie          Décès Suzanne

Naissance de Rafael (?)                                        Naissance Suzanne  ​  Mort de Rafael                                                                                    Naissance Eugène                           Décès Marie

Marie et Rafael se sont rencontrés à Paris. Un coup de foudre réciproque. De l'amour pour ce bel étranger. Ils formeront un des premiers couple mixte. 

Elle assumera cette situation. S'effaçant devant la carrière artistique de son compagnon, elle sera grâce à son instruction, sa secrétaire. 

Répudiée par les siens, scandalisée par sa mise en ménage avec un noir, cela n'empêchera pas à notre couple de vivre en famille pendant 20 ans. Seul la mort les séparera.

Celle de Suzanne, atteinte de tuberculose, a profondément marqué Rafael. Cette perte a accéléré le déclin personnel et artistique de Chocolat. 

Après sa mort, Marie deviendra couturière, travaillant pour le cirque et plus particulièrement pour son fils Eugène, le clown Tablette ou Eugène Grimaldi.

                                    

                                               

                                                                                              

 O :19/6/1870

X----------------------------------X--------------------------------------------------------------------------------------

 

Naissance de Marie

les petits enfants de Chocolat et Marie
les petits enfants de Chocolat et Marie

A vous de juger. Voici les enfants d'Eugène, qui sont aussi les petits enfants de Chocolat et Marie.

Un petit air de famille avec le grand père, non ?

Marie Hecquet, veuve Chocolat

Qu'on mesure ce qu'a été cette femme au courrier qu'elle adresse au journaliste Legrand-Chabrier la félicitant pour le costume de son fils.

"J'ai pris connaissance de l'article concernant mon fils avec un très sensible plaisir. Aussi ne puis-je résister plus longtemps au désir impérieux qui me domine de vous adresser, à ce sujet, tous mes remerciements. Si j'ai pu en quelque sorte contribuer à son succès, croyez bien que j'en suis tout heureuse, car ce costume conçu et exécuté par moi ne trouve son relief que dans la finesse qui fait son jeu. En ma qualité de mère qui chérit son fils, je suis flattée que vous ayez su l'apprécier.

Agréez monsieur ...."

On le voit une dame qui s'effaçait devant le talent de son compagnon, de son fils.

Jamais elle ne les renia et sa fidélité à son amour, son attachement aux siens envers et contre tout ne se démentiront jamais.

Car Marie, morte 8 ans après son compagnon, a été poursuivie par le rejet et "l'acharnement de sa famille".*

Nos amis de la LDH (Ligue des Droits de l'Homme de Paris 18è) et Annick Amar journaliste au "journal le 18è du mois" mènent l'enquête.
On reparlera du commanditaire de cette modification sur l'avis de décès puisque seul une décision judiciaire pourvait l'autoriser.

Importantes rectifications puisque la mention Veuve Chocolat a été rayée et remplacée par Divorcée de Grimaldi.

De son côté Marie a refusée d'indiquer le nom de ses parents précisant qu'elle était veuve de "Raphaël Chocolat" .
La rupture a été profonde et prolongée.

4 rue du midi 18

Je reçois une précision de M. Garcia, descendant de Marie Hecquet, sur ses relations avec sa parentèle.

Je rectifie bien volontiers ce texte en vous livrant sa remarque, semble-t-il tout à fait justifiée.

"Une rectifiication. Marie n'a pas refusé d'indiquer le nom de ses parents, elle est décédée sans papiers de famille et c'est un témoin, non membre de la famille, qui a signé sur l'acte.

C'est son frère Francois Marcel Hecquet qui a signé sur l'acte de décès de Suzanne, il est resté proche de sa sœur mais il est décédé avant elle'. " rejet et acharnement de la famille " sont des termes qui sont sans doute inappropriés .

Il faudrait plutôt considérer qu'une femme qui voulait vivre libre, en se moquant des convenances et conventions de l'époque, ça n'était pas admis."

Qu'il en soit remercié.

Tag(s) : #Clown Chocolat

Partager cet article

Repost 0