Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au programme de  Res-Publica et cinéma deux films cultes réalisés par Yves Robert, inspirés du roman de Marcel Pagnol :

La gloire de mon père - Le château de ma mère 

A voir et revoir en attendant notre Rendez-vous du Mercredi 28 septembre 2016 à 18h30 

"La récréation" hommage au cinéaste militant et surtout instituteur de la République Paul Carpitasuivie de la conférence théâtralisée de Dominic Rousseau à l'occasion de la sortie de son livre "Les maîtres du monde". 

Sur le thème de l'histoire de la laïcité à travers le rôle des instituteurs de la Révolution à nos jours.

Hôtel de Ville de Bordeaux dans le cadre de la Quinzaine pour l'Egalité 2016.

6 Res-publica et cinéma : Marcel Pagnol

La gloire de mon père !

................................... et Le château de ma mère

Réalisateur : Yves Robert Durée : 1h38
Sortie : 1990 avec : Julien Ciamaca, Philippe Caubère, Nathalie Roussel

L'adolescence de Marcel Pagnol, sa découverte de l'amour, son retour à l'amitié et les grands départs pour ses chères collines où, pour arriver plus vite, toute la famille traversait un domaine privé ... un hymne à l'amour, à l'école, au respect du savoir et sa chère famille avec un regard enfantin mais lucide.

Un ouvrage incontournable ces films tirés des romans auto biographique de Marcel Pagnol sont une source de jeunesse une ode à l’enfance et portent un tendre regard sur l’univers des adultes.

Les larmes ne sont pas loin à chaque fois.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Ch%C3%A2teau_de_ma_m%C3%A8re

6 Res-publica et cinéma : Marcel Pagnol

Le Château de ma mère !

avec

Philippe CAUBÈRE - Nathalie ROUSSEL - Thérèse LIOTARD -Jean CARMET Jean ROCHEFORT- Georges WILSON - Patrick PRÉJEAN

Un film touchant aux décors magnifiques. Du temps gagné sur l'horreur à venir : La guerre de 14. Fin d'un monde rempli de certitudes et de douceur de vie, bref "la Belle Epoque"..

Un regard délicat sur les êtres et les choses, les larmes et les rires ne sont jamais très loin dans ce chef d'oeuvre au parfum de "déjà vu" et de nostalgie.

Tag(s) : #Res publica

Partager cet article

Repost 0