Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ceux qui ont assisté à la conférence de ce "vieux" monsieur de 95 ans, samedi 10 septembre pour présenter l'alerte Darwin (http://oceanclimax.fr/lalerte-de-darwin/), s'en souviendront longtemps. D'abord de son discours tournée vers l'urgence à réagir pour nous sauver, en sauvant notre Terre, message tourné vers l'Universelle.

Edgar Morin nous a livré discours ou l'Humanité (dont c'était par ailleurs la Fête), celle d'appartenir au même genre humain, nous invite à nous saisir de cet avenir qu'il incarne dans ses engagements.
Un Monsieur, aux idées stimulantes, au regard malicieux et ironique qui a clôturé son intervention par une petite chanson "La liberté" crée pour le film de René Clair "A nous la Liberté" (1931) écrite par Raymond Cordy qui n'a pas de lien de parenté avec la "baronne" Annie Cordy.

L'humour bien sûr est nécessaire même si notre survie est en cause, c'est aussi la leçon de l'intervention d'Edgar Morin.

« Les dinosaures n'ont pas eu le choix, nous l'avons ! »

La liberté c'est toute l'existence
Mais les humains ont créé les prisons
Les règlements, les lois, les convenances
Et les travaux, les bureaux, les maisons
Ai-je raison ? Alors, disons :

Mon vieux copain, la vie est belle
Quand on connaît la liberté
N'attendons plus, partons vers elle
L'air pur est bon pour la santé
Partout, si l'on en croit l'histoire
Partout, on peut rire et chanter
Partout, on peut aimer et boire
À nous, à nous la liberté !

Pourquoi faut-il se compliquer la vie ?
Pour de l'argent se faire des cheveux
Alors qu'on peut suivre sa fantaisie
Quand on est libre, on fait tout ce qu'on veut
On vit heureux selon ses vœux

Mon vieux copain, la vie est douce
Vivons comme vivent les fleurs
Ne pas en fiche une secousse
C'est le vrai secret du bonheur
Partout, si l'on en croit l'histoire
Partout, on peut rire et chanter
Partout, on peut aimer et boire
À nous, à nous la liberté !

Il ne faut pas penser au mariage
Quand on est fait pour courir les chemins
En attendant d'être assagis par l'âge
Contentons-nous d'amours sans lendemain
C'est le destin, mon vieux copain

Mon vieux copain, la Terre est ronde
Les femmes vont de tous côtés
Quand nous verrons le bout du monde
Il sera temps de s'arrêter
Partout, si l'on en croit l'histoire
Partout, on peut rire et chanter
Partout, on peut aimer et boire
À nous, à nous la liberté !

Le Front Populaire ....... pointe !
Le Front Populaire ....... pointe !

Edgar Morin a choisi ce film "utopique" datant de 1931, pour clore son meeting. Il y a du Charlie Chaplin des Temps Modernes dans ce film oscillant entre musique et humour, beaucoup d'humour et de légèreté.

Emile et Louis tentent de s’évader de prison mais seul Louis y parvient. Il monte une petite affaire de phonographe et, après quelques années, se retrouve à la tête d’un complexe industriel prospère. C’est alors qu’Emile le retrouve… À nous la liberté a été écrit et réalisé par René Clair. C’est son troisième film parlant. Il s’agit d’une comédie utopiste, proche des idées de l’extrême gauche de l’époque. Assez étrangement, René Clair choisit de dénoncer les méfaits du travail à la chaîne et du capitalisme en adoptant un ton très léger. Ponctué par des chansons, le film se situe dans le réalisme poétique du cinéma français du début des années trente. S’il peut paraître appartenir à une autre époque, le film est néanmoins remarquable par sa fraîcheur, sa naïveté et aussi son inventivité. Les décors de Lazare Meerson sont d’un beau futurisme épuré (dans le style du courant Bauhaus) et la photographie est belle. La scène de la chaîne de montage est une merveille d’humour et d’invention ; il est manifeste que Chaplin s’en est inspiré pour Les Temps modernes (1). La scène finale du discours est elle aussi une merveille d’humour. La comparaison du travail à l’usine avec l’univers carcéral est une source constante d’humour, un humour qui, par moments, paraît encore ancré dans le burlesque du muet. Grâce à son utopisme poétique, À nous la liberté n’a pas perdu de son pouvoir de séduction.

Tag(s) : #cinéma, #Débats et réflexions ouvertes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :