Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chaque année j'ai, nous avons des rendez-vous cinématographiques que l'on ne loupe pas. Woody Allen bien sûr mais pour moi Ken Loach est un must. L'engagement social de ce témoin qu'est le militant Ken Loach sait nous emporter, nous révéler ce qui devient banal dans notre société : la misère. Celle du peuple, leurs combat pour la survie mais gardant ce qui reste leur seule richesse, la dignité, dans cette Angleterre minée par le libéralisme de Madame Tatcher qui a imposé son idéologie libéral sur le dos des conquêtes sociales du prolétariat anglais.

C'est encore le cas dans ce nouveau film.

Un film ?

Non un coup de poing. Une rage, une colère contre l'autisme des servants de la machine à broyer que sont devenus les Services Publics en Angleterre et bientôt ici puisque les débats dans la primaire de la droite qui le modélise. 

On en voit déjà les conséquences dans notre pays car malheureusement, la sociale- démocratie s'est mise au service d'un système légalisant le pillage des acquis sociaux (loi El Khomry), nous renvoyant un siècle en arrière.

Oui, c'est un choc qui nous donne des raisons de nous révolter le poing levé. Laissons la parole à Ken Loach :

 

Une oeuvre cinématographique, un engagement pour la classe ouvrière.

Une oeuvre cinématographique, un engagement pour la classe ouvrière.

Tag(s) : #cinéma, #Débats et réflexions ouvertes

Partager cet article

Repost 0