Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une amie du clown Chocolat Mireille Eva B, nous envoie cet article de l'Ouest Eclair Rennes datant du 14 septembre 1934, annonçant la mort de Chocolat II, le fils de Chocolat.

A remarquer que pour ce journal, qu'Eugène n'a pas d’identité. Pourtant un nom il en a, celui de Grimaldi. Comme Raphaël Padilla, son père, il meurt « sans nom ».

 

CHOCOLAT Fils

- attribué à Chamberlin Eugène Grimaldi dit Chocolat (1891-1934), ca. 1918. Tirage argentique d'époque colorié, monté sur carton. 99 x 49 cm 

   Car Eugène a lui aussi été clown.
On pense aujourd'hui qu'il est bien le fils avec sa soeur Suzanne, de Marie Grimaldi et de Rafael.

   Eugène Grimaldi découvre la piste aux côtés de son père en formant le duo « Tablette et Chocolat ». Mais en 1912, le service militaire d’Eugène interrompt brusquement sa carrière. Mobilisé en 1914.

   Il n’aura plus l’occasion de se produire avec son père.

  Au début des années 1920, Eugène décide de revenir sur la piste, reprenant alors le nom de scène de son père adoptif.

   Chez Médrano, Chocolat fils rencontre un certain succès avec son partenaire Porto.

   En 1926, il fait également une brève apparition dans les salles de cinéma en interprétant un rôle secondaire dans le film de Georges Lannes, L’orphelin du cirque, en 1926. Au début des années 1930, il se produit en province dans une opérette intitulée « L’amoureuse escapade ». C’est à cette occasion qu’il vient à Rennes lors des fêtes de Pâques. Parmi tous les acteurs de la troupe, c’est bien Chocolat qui occupe le haut de l’affiche, profitant certainement de la popularité de son nom. Il n’est d’ailleurs pas impossible que les responsables de la tournée profitent de la confusion entre le père et le fils pour tenter d’attiser l’envie des spectateurs.

Cirque Théâtre de Rennes

Tag(s) : #Clown Chocolat

Partager cet article

Repost 0