Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'automne a bien commencé.

En effet le nouvau Woody Allen est arrivé. Et quel Woody.

Affiche du film

Affiche du film

Il s'agit là d'une tragédie.

Bien sur on ri ou souri mais ce n'est pas le propos de Woody Allen.

Pas la peine de vous résumer l'histoire elle est dans toute la presse, mais de souligner le cartactère social de celle-ci.

Oui Jasmine, issue d'une famille pauvre, va par son mariage avec un affairiste amoral, vivre avec complaisance une vie luxueuse et insouciante.

La splendeur d'une famille à la Madoff

La splendeur d'une famille à la Madoff

Coupable, inconsciente, innocente ? Ce n'est qu 'un aspect de ce film.

En fait là n'est pas la question personnelle.

Le film nous montre après sa chute le refus de Jasmine d'accepter sa nouvelle vie.

On rigole mais pas Jasmine

On rigole mais pas Jasmine

Son mépris pour les amis prolos de sa demi-soeur en est l'illustration. Et pourtant avec qu'elle gentillesse et compréhension il l'accueille.

La chute de Jasmine et son incapacité à rebondir est peut être uen métaphore de la crise du capitalisme financier.

La bulle financière a été accompagnée par les modes, les pubs de luxe et le pillonnage des médias asservies à cette idéologie, façonnant les comportements les plus inconscients de ses servants.

Kate Blanchett formidable

Kate Blanchett formidable

Jasmine n'existe pas en tant que t'elle. Elle est un reflet de son ex-positionnement de bourgeoise. Ruinée elle voyage quand même en 1ere classe, a des valises Vuition, des chaussures et des vêtements de marque qui renvoient à ceux de son milieu, image de son positionnement social. Elle est l'incarnation des codes qu'elle a appris mais qui lui deviennent complètement inutiles aujourd'hui dans sa chute.

Cela lui semble injuste, elle qui est bien conforme à l'image et aux codes de cette classe sociale qu'elle maîtrise parfaitement.

Elle ne peut comprendre, elle ne peut l'accepter. Elle ne s'y résigne pas.

D'ou son drame, soluble seulement dans l'alcool, les médicaments et une folie légère.

extrait du film

Bref ce n'est pas la vie d'une pauvre petite fille riche qui ne l'est plus que filme Woody Allen ?

Plutôt celui d'un rêve américain devenu repoussoir et amoral.

D'ailleurs ceux ci opposent d'autres valeurs contraire au mensonge et la trahison.

Fin d'un Paradis perdu. Le déplacement de l'action de la côte Est vers la Californie n'est pas neutre. Woody Allen n'a pas de compassion ou de haine à l'égard de Jasmine (formidable Kate Blanchett), il constate le déclin de l'Empire Américain

Tag(s) : #cinéma

Partager cet article

Repost 0