Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi cet intérêt pour Cocteau me direz vous ?

Hé bien ce poète, cet écrivain, ce cinéaste, ce prodigieux découvreur de talents, du sens de son Siècle est mort il y a 50 ans.

Alors je sens que nous allons nous y arrêter souvent cette année, mais commençons par quelques souvenirs du poète sur le Bassin d'Arcachon il y a presque 100 ans.

« Le Piquey 18 aout 1917. Chérie, déjà tout un jour dans ce paysage nègre, superbe ou on respire un air riche et salé. Les pantalons rouges des pêcheurs, les cases, mon hôtel sous les feuilles .... » *

Le petit prince des lettres parisiennes découvre les rivages du Piquey avec son ami le peintre bordelais André Lhote. Il est logé à l'hôtel Chantecler, avec la compagnie des pins tutoyant l'azur.

Il y revient pendant 6 ans et à partir de l'été 1920, avec Raymond Radiguet qui y écrit en grande partie « Le diable au corps », publié en 1923, l’année de sa mort à 20 ans..

Cocteau outre Radiguet et Lhote, regroupe des intellectuels qui se retrouvent régulièrement à l’hôtel Chanteclerc : le sculpteur Jacques Lipchitz, le comédien Pierre Bertin, le compositeur Georges Auric, le peintre et décorateur Jean Hugo

Cocteau y reviendra en Avril 1933 avec Jean Marais, mais le lieu a perdu de son caractère sauvage qui lui plaisait temps.

* « Bons baisers du soleil » Olivier Morny livre paru en 2007 nous entraine dans le sillage des artistes et personnalités passés dans le Sud Ouest.

« Les miroirs feraient bien de réfléchir un peu plus avant de renvoyer les images. »

de Jean Cocteau dialogue du film « Le sang d'un poète ».

Cocteau au Piquey (drôle)

Cocteau au Piquey (drôle)

Auric Radiguet Cocteau au Chantecler

Auric Radiguet Cocteau au Chantecler

Hotel Chantecler à l'époque de Cocteau

Hotel Chantecler à l'époque de Cocteau

Tag(s) : #cinéma

Partager cet article

Repost 0