Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il me reste deux souvenirs très fort de ce film. En vacances cette année là en Andalousie les enfants adolescents de mes amis, bien que de famille antifranquiste militante, s'identifièrent à cette jeunesse et à leur engagement du Frente Popular.

Ils font partie aujourd'hui de ces indignés espagnols qui après l'anesthésie culturelle et historique franquiste ont redécouvert l'engagement de leurs grands parents, malgré la chape de plomb idéologique du régime et de l'Eglise durant 40 ans, pour retrouver l'esprit de leur révolte.

La deuxième expérience est parisienne à la rentrée 1994, où à la demande d'Alain Krivine, j'organisai un samedi matin au cinéma le Max Linder, salle mythique parisienne, une projection du même film.

La salle de 600 places accueillie près de 800 spectateurs, une ambiance « révolutionnaire » avec une jeunesse bouillante là aussi, s'identifiant à ce film. La génération Besancenot prenait le relais.

Land and Freedom est un film déclencheur a voir et toujours à revoir.

Affiche Land and Freedom

Affiche Land and Freedom

Bianca et David, l'Amour, la Révolution

Bianca et David, l'Amour, la Révolution

Résumé de l'histoire :

Une jeune femme après la mort de son grand-père David, découvre son passé militant et sa participation au POUM, durant la guerre d'Espagne en 1936. A l'aide de flash back on entre dans le film pour assister à une réunion du Parti communiste de Grande-Bretagne, à Liverpool dans la fin des années 1930. Un congressiste expose aux militants l’utilité d’aller se battre en Espagne, où Franco tente de prendre le pouvoir par la force.

L’histoire de David en Espagne commence alors.

Arrivé à Barcelone, il s’engage pour le POUM et suit une rapide formation avant d'être envoyé en Aragon. Il fait la connaissance, de volontaires venus de toute l’Europe pour affronter le fascisme : Irlandais, Allemands, Italiens, Français...

Ken Loach filme la Guerre au niveau de ces combattants. C'est à travers leurs combats menés avec des armes d'un autre siècle, la libération d'un village, les échanges sur l'autogestion, la collectivisation, l'appropriation de la terre, que ce film prend toute sa portée.

Nous sommes au front, avec eux, leurs malheurs, leurs engagements, leur attirance pour l'une ou l'autre, bref nous partageons.

Mais cette guerre les dépasse et la montée de la puissance du Parti Communiste va les oblige à se transformer de milice en une armée populaire de la République, rattachée aux unités régulières de la nouvelle armée et militarisées si elles veulent garder tout soutien militaire.

David quitte alors ses camarades pour rejoindre les Brigades internationales malgré le refus de Bianca qui le traite de stalinien. Il continue à faire confiance au Parti communiste. Mais entrainé dans les événements de mai, (les forces du gouvernement central et de la Généralité attaquent les forces anarchistes et libertaires afin de reprendre le contrôle de la ville). David est très vite écœuré par ce qui se passe, déchire sa carte du Parti communiste et repart dans les tranchées du POUM.

Lors d'un violent affrontement contre les troupes nationalistes , les renforts n'arrivent qu'après la bataille et la dirigeants de la milice sont arrêtes, les autres démobilisés car le POUM a été déclaré illégal en juillet 1937. Bianca est tuée par les gouvernementaux.

Le film se termine de nos jours et lors de l'enterrement les anciens combattants entourant sa petite fille chantent l'Internationale en espagnol en jettant sur le cercueil un peu de la terre d'Espagne conservée par David lors des funérailles de Bianca.

Tag(s) : #cinéma

Partager cet article

Repost 0