Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et oui, si Chocolat est avant tout un homme de cirque il a dû comme tout artiste, se produire, là ou il y a un public et …...... un cachet.

Et si l'essentiel de son succès avec Footit s'est déroulé à Paris, il a vécu les tournées de cirque et entrecoupées parfois, peut-être avec des contrats et des numéros au music-hall.

Et pourquoi pas dans la capitale girondine ?

D'ailleurs c'est après un numéro au Cirque Napoléon Ranty * aux Quinconces, que e 4 Novembre 1917, à 10h30 le matin, Chocolat a quitté, dans l'anonymat, son public.

Voir article : Le journal de bord du clown chocolat

http://assopourquoipas33.over-blog.com/2013/10/le-journal-de-bord-du-clown-chocolat.html

A l'époque du racisme "ordinaire".A l'époque du racisme "ordinaire".

A l'époque du racisme "ordinaire".

Le clown chocolat ou la banalité du racisme.

C'est en faisant mes recherches que je suis tombé sur cette affiche. Parfait exemple de la fabrication du racisme, images récurrentes, toujours employées, aujourd'hui encore (affaire Taubira).

Regardez l'affiche non datée du cirque Rancy, précisant une visite « de son amusante collection de singes

J'en reste sans voix. Pauvre Chocolat. Que d'humiliations a-t'il du subir..

* Fondée en 1856 par Théodore Rancy, le Cirque Rancy fut dirigé ensuite par Napoleon Rancy avec succés jusqu'en 1932.

Henry Rancy et son épouse Tilly Price, parviendra ensuite à continuer l'entreprise.

Sa fille Sabine Rancy, talentueuse écuyère sera la dernière de la famille à poursuivre l'aventure jusqu'au décès accidentel de son mari Dany Renz (écrasé par un éléphant) en 1972.

Tag(s) : #Clown Chocolat

Partager cet article

Repost 0