Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La belle rencontre avec Abdou Chaouï, Président de Boulevard des Potes (1), ce vendredi 4 octobre, va nous obliger à approndir l'image du clown et confirmer son actualité dans le Monde d'aujourd'hui.

Le clown Chocolat, un Citoyen du Monde !

Le clown Chocolat, un Citoyen du Monde !

Comme le remarquait notre interlocuteur, Rafaël Padilla est un personnage contemporain.(2)

Né à Cuba, esclave, il s'évade, s'émancipe et impose son talent artistique en pleine montée de la ferveur nationaliste, d'un racisme dit « scientifique », justifiant la colonisation et l'antisémitisme (Affaire Dreyfus).

Bref, Rafaël Padilla qui n'est ni cubain (pays de naissance), ni portugais, ni espagnol (ses anciens « propriétaires »), ni français (son pays de vie), pourrait symbolisé l'Homme du XXIème siècle, celui de la mondialisation, de l'Individu citoyen du Monde, dégagé de ses liens d'origine et qui doit se construire à travers les opportunités dans la continuité des valeurs des Lumières.

Boulevard des Potes à Bordeaux

Boulevard des Potes à Bordeaux

On le voit le chemin de Padilla n'est pas d'être seul contre tous mais de construire sa vie dans l'altérité. C'est bien le sens de notre démarche.

Leçon de sa vie car pour être soi il faut pouvoir se déterminer à la fois dans le « Nous » par rapport à « Eux » tout en les acceptant.

Il affirme par son talent l'appartenance au « Nous » et par la reconnaissance « d'Eux » son public et son entourage, il intègre non sans souffrance ces deux entités.

Il est en déséquilibre constant.

Le clown Chocolat c'est l'altérité !

Le clown Chocolat c'est l'altérité !

Le personnage ouve les portes d'un autre possible.

Si l''Egalité est le socle de notre Répubique, c'est aussi en son nom que l'on a pu commettre, guerres, crimes, colonisation.

Cette magnifique idée, l'Egalité, peut conduire et conduit à l'écrasement ou la soumission de « l'Autre ». Comme les Communards de 1870, avant garde de la Pensée Sociale, qui au cours de leur déportation, adoptèrent à l'égard des populations indigènes, l'attitude de leurs propres oppresseurs qui défendaient la devise républicaine.

Louise Michel avait compris cette contradiction, mais elle était bien seule.

Louise Michel en uniforme pendant la Commune et déportée en CalédonieLouise Michel en uniforme pendant la Commune et déportée en Calédonie

Louise Michel en uniforme pendant la Commune et déportée en Calédonie

La place du clown Chocolat dans la société nous interpelle !

Je ne multiplierai pas les exemples. Chacun peut facilement les retrouver. Aujourd'hui, le refus d'accepter d'autres façons d'être, de voir, de vivre au nom de principes en soi pas très généreux, mène souvent à la catastrophe, à l'intolérance, à l'oppression (débat sur le voile, les Roms etc...)

Quelle place réserve-t'on à ceux qui ne sont pas «Nous» ?

Non, je ne me range pas avec les défaitistes ou les réactionnaires de tout poil s'unissant pour ne rien changer. Prétextant que cela serait contraire à la «nature humaine» ou parce qu'une «loi, Loi divine» nous contraindraient à ne rien changer, il faudrait respecter «l'ordre des choses (?)», laissant ainsi aux forces obscures le soin de gérer sur notre dos leurs propres Affaires florissantes.

Oui, le clown Chocolat entrouve une porte. Celle du rôle et de la place centrale que doit occuper tout individu dans nos sociétés, à égalité de droits.

Le clown Chocolat c'est l'affirmation d'un destin !

Le clown Chocolat c'est l'affirmation d'un destin !

Pourtant, le destin de ces personnages et individus singuliers, de Trotsky, à soeur Emmanuelle, de Nelson Mandela à Pierre Rabhi, de Ghandi à Che Guevarra, de l'Abbé Pierre à Simone de Beauvoir la liste est longue, nous sont autant de repères, nous qui voulons nous dégager de la gangue des origines, sensibles aux injustices de notre Monde.

Ces Hommes et ces Femmes mettent et ont mis ainsi en adéquation leur vie et leurs idées. Ils ont tracé un sillon souvent bien seul et réprimé au non de l'altérité, du goût de la justice et du partage. Cette modernité incontestable en fait des modèles pour aujourd'hui.


Le clown me direz-vous est bien loin de ces icônes. Oui bien sûr. Mais c'est justement pourquoi ce personnage modeste retient notre attention. J'imagine que Rafaël Padilla n'avait pas forcement conscience de cela. Peut être que oui (je n'ai pas reçu de confidences) mais il ressentait le rejet, supportait les rires moqueurs, blessants, cela ne l'empêcha pas de vivre avec générosité.

L'image du clown Chocolat c'est la tolérance !

L'image du clown Chocolat c'est la tolérance !

Notre volonté n'est pas d'enfermer le personnage dans une reconnaissance autour de la Mémoire, combat qui bien souvent reste un moyen de rejet de «l'Autre» en s'appropriant une cause, au détriment de tous.

Nous sommes tous des clowns chocolat.

La mondialisation explose les frontières, le temps s'accélère, les révolutions technologiques nous font vivre dans un village global. Des oportunités formidables pour les hommes et l'Humanité s'ouvrent comme jamais. Le Vieux Monde et ses vieilles gouvernances antidémocratiques n'en finissent plus de mourir. Pourtant d'autres horizons voient le jour.

Cela en effraie beaucoup. Et on le comprend puisque rien ne les y prépare. Et on voit aussi cette diabolisation antimondialisation récupérée, mise en scène par l'effroi par des politiques (populistes), des gourous, des religieux (3), les médias de masses de tout bord, agitant le drapeau d'une Appocalypse à venir, remettant en cause leurs pouvoirs.

Pouvoirs qui se dissoudront devant l'émergence d'une conscience citoyenne mondiale plus forte que leurs interdits de tous genres.

Le clown Chocolat un récit Politique contemporain et fédérateur !

Le clown Chocolat un récit Politique contemporain et fédérateur !

Il actualise la question, devant cette insurrection citoyenne(4) à venir, de l'enseignement autour de la place de l'Autre, du respect et de l'acceptation des différences pour bâtir au plus près lezs échanges créatifs, heureux et joyeux à la portée de tous.

Ce travail introspectif sur soi est un chemin personnel mais qui prend son sens dans le regard de l'Autre.

Retrouvons le sens de l'hospitalité, l'accueil de l'Autre, la convivialité. Sortons de l'entre soi, s'ouvrons nous sans peur au Monde, bien commun de l'Humanité.

N'attendons pas des lendemains qui chantent, construisons nous en permanence des journées qui enchantent.

Le clown Chocolat c'est aussi et surout le rire !!

Jean Pierre Lefevre

(1) Boulevard des Potes est une association de lutte contre les discriminations et reconnue « d'éducation populaire ». Elle milite pour lutter contre les discriminations. Crée en 1991 par des militants associatifs, des travailleurs sociaux et des universitaires. Elle mène des actions concrètes, à travers les animations de quartier, l'information et la sensibilisation Citoyenne, en proposant des parcours de formation, de nombreuses animations culturelles.

Plus d'infos : www.boulevard-des-potes.org

(2) Gérard Noiriel, Chocolat, clown nègre

(3) Olivier Roy La sainte ignorance : le temps de la religion sans culturel au seuil

(4) Premières mesures révolutionnaires Eric Hazan et Kamo 8 € editions La fabrique

Tag(s) : #Clown Chocolat

Partager cet article

Repost 0